Inde: la Cour suprême dépénalise l’homosexualité

0
49
Indian members and supporters of the lesbian, gay, bisexual, transgender (LGBT) community celebrate the Supreme Court decision to strike down a colonial-era ban on gay sex, in Mumbai on September 6, 2018. India's Supreme Court on September 6 struck down the ban that has been at the centre of years of legal battles. "The law had become a weapon for harassment for the LGBT community," Chief Justice Dipak Misra said as he announced the landmark verdict. / AFP PHOTO / INDRANIL MUKHERJEE

L’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, devient le 124e Etat à dépénaliser l’homosexualité. Ce jeudi 6 septembre 2018, la Cour suprême a pris la décision historique de qualifier d’illégal un article de loi datant du XIXe siècle et condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

Devant la Cour suprême de la République indienne, ce jeudi à New Delhi, on voit des dizaines – voire des centaines – de personnes en liesse. Des cris de joie ont jailli spontanément de la bouche des gens rassemblés sur place quand les premières alertes sont tombées, puis lorsque l’annonce officielle est arrivée. Ali, un jeune homosexuel de 30 ans, tombe à genoux sur la pelouse devant la Cour suprême. « Ça y est, nous sommes en sécurité ! Cela a été un combat si long pour nous tous. Tellement de gens ont souffert à cause de cette loi. Maintenant au moins nous pouvons avancer vers plus d’égalité dans ce pays ! »

C’est donc fait. Cette loi 377, qui pénalisait les actes homosexuels depuis plus de 150 ans, a été abolie par la Cour suprême. Et ce, avec des mots très forts prononcés par le président de la Cour, qui affirme que cette discrimination est totalement « inconstitutionnelle », qu’elle n’a pas la place dans la démocratie indienne.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here