27e édition du FESPACO : 239 films en compétition

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Le délégué général du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a publié ce 9 septembre les films en compétition pour la 27e édition de la biennale du cinéma africain. A cet effet, il a indiqué que pour cette année, 239 films de 50 pays seront en compétition.

239 films de 50 pays seront en compétition pour cette 27e édition du FESPACO. C’est la principale information donnée par Alex Moussa Sawadogo, délégué général du FESPACO. Il a indiqué que 8 membres de professionnels du cinéma ont fait le choix de ces films. Des films qui seront repartis sur 15 films fictions longs métrages, 15 films documentaires longs métrages, 29 films courts métrages(fiction et documentaire), 13 films perspectives,(longs métrages, fiction et documentaire) 25films des écoles africaines de cinéma, 29 films d’animation, 17 séries télé, 20 films paronama, (longs métrages fictions et documentaires), 13 films section sukabé. Comme innovation, Alex Moussa Sawadogo a indiqué que le dynamisme de l’industrie cinématographique burkinabè sera mis en avant.

« Nous avons la chance d’avoir une industrie qui se développe malgré les difficultés de financement que vivent les professionnels du cinéma. Donc avoir cette section du Burkina Faso, donne aussi de la visibilité aux films burkinabè », a-t-il indiqué. Aussi il y aura le yennenga post-production qui donne la possibilité aux porteurs de projets de finir leur film, grâce à l’accompagnement des partenaires financiers et de producteurs. Par ailleurs, il a ajouté comme innovation le yennenga académique qui permet de situer ceux qui veulent se lancer dans le domaine du cinéma, sur les différentes branches du métier. Egalement il a appelé les partenaires à contribuer au budget de la 27e édition du FESPACO. Par ailleurs, il a confié que la sélection des films s’est faite en ligne à cause de la situation sanitaire. Abdoul Aziz Cissé, représentant de l’Etat sénégalais à cet événement a remercié le Burkina pour l’honneur fait au Sénégal.

Par Rayanne Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Délinquance urbaine : Il simule son propre enlèvement pour soutirer 5.000.000 de FCFA à ses parents.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le...

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

La ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçue par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio...

Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

A l'effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l'UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de...

Rwanda : Le héros de hôtel Rwanda Paul Rusesabagina condamné à 25 ans pour tèrrorisme

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hôtel Rwanda" et devenu un féroce critique du régime rwandais, a été condamné lundi à...

Vous aimeriez aussi