4e édition de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix : Le Burkina sur la voie de la cohésion sociale

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Le Burkina Faso commémore ce samedi 15 mai 2021 la 4e édition de la Journée internationale du vivre ensemble en paix (JIVEP) sous le thème « Dans la différence et la diversité, exprimons notre désir profond de vivre et d’agir ensemble en vue de bâtir un Burkina Faso de paix, de solidarité et d’harmonie », à Ouagadougou à travers une conférence publique.

Portée par le ministère auprès de la présidence du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale qui a, à cet effet, initié plusieurs activités. Parmi celles-ci, une conférence publique. Cette journée intervient dans un contexte où le Burkina Faso est dans un processus de la réconciliation nationale. C’est pourquoi les thèmes qui seront développés au cours de la conférence publique sont en lien avec la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Cette journée se veut un moyen de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité, et l’occasion pour tous d’exprimer le désir profond de vivre et d’agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité, en vue de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l’harmonie.

Selon la coordonnatrice résidente des Nations Unies au Burkina Faso, Metsi Makhetha, le Burkina a tous les moyens. « Il dispose d’un capital humain et des ressources socio culturelles pour transformer sa situation actuelle en une force pour la paix », a-t-elle ajouté.

Le Ministre d’Etat, Ministre auprès du Président du Faso chargé de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale a invité les acteurs de la promotion de la cohésion sociale à renouveler une fois de plus leur engagement à contribuer dans ce processus de la réconciliation.

En rappel, c’est le 8 décembre 2017 que l’Assemblée générale des Nations-Unies a adopté une résolution proclamant le 16 mai, Journée internationale du vivre-ensemble en paix.

Léa SAMA

Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Lutte contre le trafic illicite des drogues au Burkina Faso : un trafiquant stoppé par la Police Nationale.

Douze (12kg) kilogrammes de cannabis, c’est la quantité de drogue saisie à la date du 30 mai 2021, par l’Unité Anti-Drogue (UAD) de la...

Burkina : Abdoul Karim SANGO et les étudiants de Nazi Boni échangent sur le passage à la Ve République

Abdoul Karim SANGO, président du Parti pour la renaissance nationale (PAREN), a animé une conférence publique le samedi 12 juin 2021 à l’université Nazi...

Création des forces spéciales par le Président du Faso: Mieux vaut tard que jamais, mais mieux vaut à temps que tard.

Ceci est une déclaration du Pr Abdoulaye SOMA, Président du mouvement Soleil d'avenir sur la création des forces spéciales. Je salue la création des forces...

MOUVEMENT SENS : Le mouvement SENS déroule ses objectifs

Le mouvement SENS a tenu une Assemblée Générale Souveraine. Cette cérémonie qui a débuté le vendredi 11 juin à été clôturée ce jour samedi...

Vous aimeriez aussi