Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires: lancement de la seconde concertation nationale

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Le ministre de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricole et de la mécanisation, Salifou OUEDRAOGO a présidé la cérémonie d’ouverture de la seconde concertation nationale dans le cadre de la préparation du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires ce jeudi 15 juillet 2021 à Ouagadougou.

« Les dynamique de production, de diversification, de transformation, de fortification/enrichissement, de conservation/stockage et de commercialisation garantissant une qualité nutritionnelle et sanitaire des aliments au profit des populations », c’est sous ce thème que se tient la seconde concertation nationale en vue de la préparation du Sommet des Nations Unies sur les Systèmes alimentaires en septembre prochain. Ce sommet devra permettre de définir l’orientation future et d’accélérer l’action pour les systèmes alimentaires durables.

Le ministre de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricole et de la mécanisation Salifou OUEDRAOGO

Selon le ministre en charge de l’Agriculture, Salifou OUEDRAOGO, cette seconde concertation est un tournant décisif car elle devra permettre d’informer d’avantage l’ensemble des acteurs et leur permettre de donner leur point de vue  afin que l’objectif « la faim zéro » pour l’agenda 2030 soit une réalité. « Nous voyons qu’à travers le monde, il y a beaucoup de gaspillage de nourriture, alors qu’avec une bonne organisation et pratique des systèmes alimentaires, on devrait satisfaire tout le monde sans gaspiller », a-t-il souligné. « Au Burkina Faso, il faut qu’ensemble nous voyons dans quelle mesure nous pouvons développer des systèmes de production dans la durabilité sans pesticides », suggère le ministre.

A en croire Alassane GUIRE, coordonnateur des concertations nationales des systèmes alimentaires, les pesticides autant qu’ils permettent d’intensifier la production constituent un danger pour la santé humaine. « Dans nos modes de transformations, dans le dispositif de stockage, de transport, il y a des produits qui ne sont pas adaptés, qui sont nuisibles à la santé humaine, mais qui sont utilisés », a-t-il déploré. Ainsi des experts donnerons leur point de vue afin de trouver des solutions pour une bonne pratique des systèmes alimentaires.

Léa SAMA

Œil Du Faso

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA : le nouveau bureau se présente au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et...

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Vous aimeriez aussi