Santé: lancement de la 1ère session 2021 du CASEM

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...
Le ministre de la Santé, le Pr Charlemagne OUEDRAOGO, a présidé la cérémonie d’ouverture de la 1ère session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de la Santé de 2021, ce lundi 26 juillet 2021 au CHU de Tengandogo.
« Planification en santé, un outil de gouvernance pour un système de santé résilient et des soins de qualité au profit des populations » c’est sous ce thème que se tient la 1ère session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de la santé.
L’année 2021 est une année charnière pour le département de la santé. En effet, elle est celle de l’élaboration de deux référentiels majeurs pour le Burkina Faso à savoir le Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2021-2030 et le référentiel national de développement (RND) 2021-2025. A ces deux référentiels, s’ajoute le plan d’urgence pour les hôpitaux publics dans le contexte de la COVID-19 dont le financement et la mise en œuvre permettront à n’en point douter de changer le visage des hôpitaux publics.

Le ministre de la Santé Charlemagne OUEDRAOGO

Selon le ministre de la Santé Charlemagne OUEDRAOGO, le CASEM est un moment important pour son département de poser les bases d’actions prioritaires de développement sanitaire. « L‘année 2020 a été certes difficile, mais nous avons pu engranger des résultats positifs, un taux de réalisations physique et financière respectivement de 62,88% et de 96,68% », a -t-il déclaré.
Cette 1ère session du CASEM va être propice pour faire l’examen de documents :
– bilan du plan d’action 2020 et le plan d’action consolidé de 2021 du Ministère de la Santé,
_ le plan d’urgence pour les hôpitaux publics, contexte Covid-19,
_ le processus d’élaboration du PNDS
_ la situation de la Covid-19.
Il a par ailleurs salué la participation des différents acteurs qui ont tous contribué dans l’atteinte de ces résultats qu’il juge satisfaisants, nonobstant le contexte sécuritaire et sanitaire difficile.
Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Délinquance urbaine : Il simule son propre enlèvement pour soutirer 5.000.000 de FCFA à ses parents.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le...

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

La ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçue par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio...

Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

A l'effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l'UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de...

Rwanda : Le héros de hôtel Rwanda Paul Rusesabagina condamné à 25 ans pour tèrrorisme

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hôtel Rwanda" et devenu un féroce critique du régime rwandais, a été condamné lundi à...

Vous aimeriez aussi