8 morts dans une attaque terroriste a l’Est du Burkina Faso

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

 

Attaque dans l’est du Burkina: au moins 8 morts dont 3 gendarmes

Au moins trois gendarmes et cinq supplétifs civils engagés dans la lutte anti-jihadiste ont été tués lundi soir lors d’une attaque contre des unités mixtes dans l’est du Burkina Faso, a appris mardi l’AFP de sources sécuritaire et civile.
« Des unités mixtes de gendarmes et de Volontaires pour la défense de la patrie ont subi une attaque à Tanwalbougou, dans la province du Gourma. Le bilan provisoire fait état de trois gendarmes et cinq volontaires décédés », selon une source sécuritaire.
« Un autre gendarme et un volontaire grièvement blessé ont été pris en charge au centre hospitalier régional de Fada N’Gourma », a-t-elle ajouté.
Cette attaque a été confirmée par un responsable local des supplétifs civils qui a précisé qu’elle « a été menée par plusieurs dizaines d’hommes à bord de motocyclettes qui ont principalement ciblé une équipe de patrouille à la sortie est de Tanwalbougou ».
Cette attaque fait “suite à une embuscade perpétrée dimanche qui a été repoussée » par les forces de défense effectuant « des opérations de sécurisation après l’arrivée massive de plusieurs centaines de personnes à Fada N’Gourma (chef-lieu de région et de la province), suite à des menaces de groupes armés », selon ce responsable local.
Le 28 mars, trois personnes avaient été tuées à Tanwalbougou, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de Fada N’Gourma et dont la brigade de gendarmerie a été la cible de six attaques depuis 2019.
Créés en décembre 2019, les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), sont des supplétifs civils qui interviennent aux côtés des forces armées pour des missions de surveillance, d’information et de protection après une formation militaire de 14 jours.
Ils font également office de pisteurs et combattent souvent aux cotés de l’armée, payant un lourd tribu avec plus de 200 morts dans leurs rangs, selon un décompte de l’AFP.
Le 1er avril, six d’entre eux ont été tués  au cours d’une embuscade dans le nord du Burkina Faso. Le 21 mars, deux volontaires avaient été tués lors de deux attaques, deux semaines après la mort de cinq autres lors d’une embuscade contre un détachement militaire, toujours dans le nord du pays.
Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger en proie aux attaques jihadistes, en est également la victime régulière depuis 2015.

Source AF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Délinquance urbaine : Il simule son propre enlèvement pour soutirer 5.000.000 de FCFA à ses parents.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le...

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

La ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçue par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio...

Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

A l'effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l'UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de...

Rwanda : Le héros de hôtel Rwanda Paul Rusesabagina condamné à 25 ans pour tèrrorisme

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hôtel Rwanda" et devenu un féroce critique du régime rwandais, a été condamné lundi à...

Vous aimeriez aussi