Afrique du Sud: Fonds anti-Covid-19 : 17 millions de dollars détournés

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Comme si les 45 902 décès du Covid-19 au 6 février ne suffisaient pas, l’Afrique du Sud est percutée par la pandémie à travers un autre phénomène : la corruption. En effet, quelque 17 millions de dollars de fonds destinés à la lutte contre le Covid-19 dans le pays ont été détournés dans des fraudes, des actes de corruption et de surfacturation. L’information a été donnée ce vendredi par le responsable d’une équipe en charge d’une enquête que le président Cyril Ramaphosa a lui-même diligentée à la suite de la publication d’informations faisant état de contrats gouvernementaux attribués sur des bases de favoritisme politique.

La chasse à l’argent détourné est lancée
Le responsable des enquêteurs, Andy Mothibi, a annoncé que des dossiers avaient été déposés devant un tribunal spécial, visant à récupérer 17,3 millions de dollars de fonds publics irrégulièrement attribués. « Nous devons récupérer cet argent et le rendre à l’État », a souligné lors d’une déclaration à la télévision Andy Mothibi, qui dirige l’Unité des enquêtes spéciales (Special Investigative Unit, SIU), une organisation indépendante chargée notamment de la lutte anti-corruption. Les enquêteurs ont mis au jour de nombreuses irrégularités dans l’utilisation des fonds publics : surfacturations, achats de produits non nécessaires, attribution de contrats à des entreprises non agréées? « Dans certains cas, des pressions politiques ont été exercées », a ajouté M. Mothibi. Quelque 40 dossiers feront l’objet d’enquêtes pour de possibles fraudes ou actes de corruption.

Au total, l’Afrique du Sud a dépensé deux milliards de dollars pour des achats liés à la pandémie de nouveau coronavirus, entre avril et novembre 2020, selon le département du Trésor public. Les dépenses concernant près de la moitié de cette somme font l’objet d’enquêtes. Avec près de 1 470 516 d’infections recensées ayant entraîné autour de 46 000 morts, l’Afrique du Sud affiche le pire bilan en termes de nombres de cas et de décès sur le continent. Et pour rendre la situation encore plus complexe et inquiétante, un variant sud-africain plus contagieux fait désormais la course avec les doses de vaccins achetées par le pays et les protocoles de soins mis en ?oeuvre et considérés comme fiables.

Source Le Point

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi