Burkina Faso : Deux cabinets médicaux et un CSPS illégaux démantelés

On en parle

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

Burkina Faso : des secrétaires généraux du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) quitte le navire

OUEDRAOGO A. Rasmané, secrétaire Général provincial du YATENGA, KOALGA Eli (SG/OHG), BELEM Salif (SG/OULA),...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Lutte contre le terrorisme : 5 djihadistes tués, un soldat et 5 VDP décédés dans le Bam (point hebdomadaire FAN)

Les Forces Armées Nationales ont fait le point hebdomadaire des opérations de sécurisation du...

Politique : le parti Burkina Yirwa de Étienne Traoré quitte la majorité pour l’opposition

Dans le communiqué du ministère de l'Administration territoriale et de la décentralisation d'hier lundi...

La Brigade ville de Gendarmerie de Nongremassom  a organisé une conférence de presse ce mardi 16 mars 2021 à Ouagadougou. Cette rencontre avec la presse est d’informer le public de la saisie de deux cabinets médicaux et d’un CSPS privé exerçant illégalement à NIOKO II dans la commune de Ouagadougou.

Dans sa mission de préserver la vie de la population, la Brigade ville de Gendarmerie de Nongremassom à Ouagadougou a décelé la présence de  deux cabinet médicaux  appartenant aux sieurs EF ET CD (MANEGDEB KETA et  INFIRMIERS LAAFI TO KAYE et un CSPS privé dénommé CSPS PRIVE ISSA « LAAFI SOORE »  illégaux. Au regard de la gravité des faits et des conséquences néfaste de ces pratiques pour la population, ces dits centre seront saisis. Les propriétaires de centres de santé exercent sans papier et obtiennent leurs produits à travers quatre (04) agents de santé vivant à Ouagadougou et (01) à Gaoua.Un  stock de produit d’une valeur de 4 000 000 de francs CFA a été saisi  par la gendarmerie et le lot de ces médicaments proviennent des produits destinés à la prise en charge gratuite des population. En effet, la totalité des agents de soin qui travaillent dans lesdites agences ont été formé des écoles de santé privées sans aucune expérience. « Ces pratiques récurrentes dans nos secteurs et quartiers sont de nature à mettre en péril la santé des populations. En plus d’être des structures exerçant de façon illégale, leurs patients sont exposés aux dangers liés notamment à des soins inappropriés » a souligné le Major Abdoulaye Sawadogo, Commandant de la Brigade ville de Gendarmerie de Nongremassoum .Il a invité la population à plus de vigilance et à dénoncer toute autre structure sanitaire illégale dont ils auraient connaissance auprès des services de Police Judiciaire. Au total neuf (9) personnes ont été mises aux arrêts

Wendyam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina : le forum des libéraux explique la sociale démocratie et le social libéralisme

Le forum des libéraux du Burkina a organisé un panel de haut niveau sur le thème « Rôle et place des idéologies politiques au...

Burkina Faso/ Covid19: 20 nouveaux cas confirmés et 00 décès à la date du 8 avril 2021

Communiqué Coronavirus (COVID-19) au Burkina Faso A la date du 08 avril 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme...

Santé: inauguration du 1er centre de Radiothérapie au Burkina Faso

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé à l'inauguration, le vendredi 09 avril 2021, du 1er Centre de radiothérapie de Bogodogo...

Burkina Faso/Covid19 : 31 nouveaux cas confirmés et 02 décès à la date du 7 avril 2021

Ouagadougou, le 08 avril 2021   Communiqué   Coronavirus (COVID-19) au Burkina Faso A la date du 07 avril 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina...

Vous aimeriez aussi