Burkina Faso/justice : deux présumés terroristes condamnés à 20 ans de prison ferme

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Au deuxième jour de la 1re session de jugement de la Chambre correctionnelle du pôle judiciaire spécialisé dans la répression des actes de terrorisme, le mardi 10 août 2021, deux présumés terroristes du groupe Ansarul islam de Malam Dicko ont condamnés à 20 ans de prison ferme.

Comparaissant devant la Chambre correctionnelle du pôle judiciaire spécialisé dans la répression des actes de terrorismes, pour répondre des faits de d’associations de malfaiteurs terroristes, de détention illégale d’armes à feu et de munitions, de destruction volontaire de biens et de vol en lien avec le terrorisme. N.A, cultivateur et D.A.H ont été reconnus coupables des faits qui leur étaient reprochés.

En répression, la Chambre correctionnelle les a condamnés à 20 ans de prison ferme assortie de 15 ans de sûreté. Le tribunal a également ordonné la confiscation des deux kalachnikovs et 3 chargeurs non garnis.
La cour a par ailleurs, condamné les deux prévenus à payer les sommes de 2 millions 975 mille 094 FCFA et 758 mille FCFA respectivement au directeur d’une l’école et à une enseignante de ladite école pour l’incendie de leurs motocyclettes.
Pour rappel, à l’ouverture du procès, ce 10 août 2021, les deux prévenus avait plaidé coupable et ont reconnu les faits qui leur étaient reprochés. Ils ont reconnu avoir adhéré au groupe terroriste Ansrul Islam de Malam Dicko pour instaurer la charia. Convaincus de leurs missions, les deux prévenus ont déclaré à la barre être prêts à mourir pour retrouver les 70 vierges au paradis.
Dans les faits, ils ont attaqué un QG de Koglwéogo à Bafina et attaqué une école sur leur chemin, récupérant la moto du directeur de l’école qu’ils ont incendié en plus de sa maison et d’autres motos.

Anna Ouédraogo
Afrikpress.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Délinquance urbaine : Il simule son propre enlèvement pour soutirer 5.000.000 de FCFA à ses parents.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le...

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

La ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçue par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio...

Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

A l'effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l'UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de...

Rwanda : Le héros de hôtel Rwanda Paul Rusesabagina condamné à 25 ans pour tèrrorisme

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hôtel Rwanda" et devenu un féroce critique du régime rwandais, a été condamné lundi à...

Vous aimeriez aussi