Burkina Faso: la chambre de commerce et d’industrie fait son bilan annuel

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso a dressé le bilan annuel des activités de l’année 2020 ce mardi 2 mars 2021 à Ouagadougou.

Face aux hommes et femmes de médias, la chambre de commerce et d’industrie a dressé son bilan annuel des activités de l’année écoulée et celui de la mise en œuvre du plan stratégique de la mandature 2016-2021.

Selon le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI BF), Mahamadi SAVADOGO, l’économie du pays a dû faire face à la fronde sociale, à l’insécurité et à la pandémie de la Covid 19. « Le taux de croissance qui était initialement attendu à 6,3%, il a été drastiquement réduit à seulement 2% ». Ce qui a poussé la CCI BF de redéfinir ses priorités axées principalement sur le maintien des investissements essentiels, à l’accompagnement des entreprises vers la résilience et au développement d’initiatives en vue de la relance économique post Covid 19.

Malgré le contexte national et international difficile, le secteur privé burkinabè s’est montré dynamique et résilient. Sa contribution à la mobilisation des recettes fiscales et douanières a atteint le seuil de 1 439,6 milliards de francs contre 1 424,9 milliards de francs CFA en 2019.

Pour ce qui concerne les investissements directs étrangers nets, ils se sont situés à 172,6 milliards de F CFA contre 113, 7 milliards de F CFA en 2019. Ce dynamisme a suscité la création de 15 643 nouvelles entreprises, contre 13 137 nouvelles  entreprises en 2019.

Les activités proposées par la CCI BF

Le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi SAVADOGO, a évoqué les activités les plus importantes qui sont :

  • La poursuite des travaux d’extension et de réhabilitation du port sec de Bobo-Dioulasso pour un coût d’environ 10 milliards de francs CFA
  • L’avancée notoire du processus de mobilisation du terrain pour la réalisation du port sec multimodal de Ouagadougou
  • La construction des sièges des délégations consulaires régionales
  • L’achèvement des travaux de construction du parking dédiés aux gros porteurs à Akassata en République du Bénin dont nous envisageons l’inauguration au cours de ce premier semestre
  • Le renforcement de l’offre de formation professionnelle à travers la construction d’un campus consulaire, l’ouverture de l’Ecole Burkinabè des Affaires (EBA) et le lancement des masters spécialisés en santé, transports et logistique
  • L’opérationnalisation de notre institution de microfinance, SAFINE SA, dont le lancement officiel des activités est prévu pour le vendredi 5 mars prochain
  • Le lancement des activités du projet « Archipelago mangue Burkina Faso », et du Programme d’appui à la compétitivité en Afrique de l’Ouest-volet Burkina Faso (PACAO)
  • La relance de l’exportation de la mangue par fret aérien à partir de Bobo-Dioulasso
  • La gestion des effets de la Covid 19 à travers une contribution financière de plus de 500 millions de F CFA et la réalisation d’études assorties de recommandations en vue de la relance économique
  • L’organisation de la 3ème Rencontre nationale du cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat-Secteur Privé (CODESP)
  • L’animation économique et le renforcement de la gouvernance consulaire.

Il y a également mise en œuvre du Plan stratégique de la mandature 2016-2021, qui a connu un taux d’exécution physique de 91,56% en 2020 contre 80,46% en 2019 et 79,68 en 2018.

Léa SAMA

Oeil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi