Burkina Faso : l’Opposition non affiliée plaide pour un processus d’inclusion auprès du ministre de la Réconciliation DIABRE

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...
Le ministre d’Etat, ministre auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Zéphirin DIABRE a reçu en audience, une délégation de l’Opposition Non Affiliée (ONA) conduite par le Pr Abdoulaye SOMA ce lundi 19 juillet 2021.
Deux sujets étaient à l’ordre du jour de l’audience entre l’opposition non affiliée (ONA) et le ministre en charge de la Réconciliation nationale. Il s’agit de la prise en compte de l’ONA en tant qu’entité d’opposition dans la vie de la République, et la loi portant statut de l’Opposition.
« Pour le premier point, nous avons interpellé le ministre sur la nécessité d’accroître l’inclusion dans le processus de réconciliation. Nous pensons qu’il y a matière à réconcilier le Burkina Faso et pour mieux conduire ce processus de réconciliation, il faut qu’il soit globalement inclusif », a fait savoir le Pr Abdoulaye SOMA, président du Soleil d’Avenir. Il souligne que la nécessité de consulter l’ONA pour la désignation des commissaires à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est nécessaire. « Le chef de file de l’opposition s’est contenté de consulter les partis inscrits dans le cadre de concertation du CFOP uniquement », a-t-il déploré.

Pr Abdoulaye SOMA, Président du Soleil d’Avenir

Sur la question de la loi portant statut de l’Opposition, le Pr Abdoulaye SOMA a rappelé que depuis la création de l’ONA, elle a toujours attiré l’attention sur les défaillances et les incohérences de cette loi. Selon l’ONA, l’appartenance d’un parti politique de l’opposition au cadre de concertation n’est plus automatique et l’accréditation d’un parti politique au CFOP n’est pas non plus automatique.
« Si la République veut que toute l’opposition se retrouve forcément dans un seul cadre, qu’on révise la loi et qu’on le dise correctement conformément à la constitution », lance-t-il?
A en croire, Le Pr SOMA, le ministre de la Réconciliation nationale a pris bonne note des préoccupations de l’ONA, et il a salué la démarche de dialogue de cette organisation.
Léa SAMA
Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Devoir de redevabilité : le Conseil Régional du Centre dresse son bilan

Le Conseil Régional du Centre a fait le bilan de ses activités de 2016 à 2021, ce mardi 3 août 2021 à Ouagadougou. Un...

Vous aimeriez aussi