Burkina Faso : Lutte contre l’insécurité urbaine ,un présumé escroc et son acolyte mis aux arrêts à Fada.

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Lutte contre l’insécurité urbaine : Un présumé escroc et son acolyte mis aux arrêts à Fada.

Il se faisait passer pour un Assistant, basé en Afrique, intervenant pour le compte d’une structure internationale de livraison de VISAS Touristiques à travers le monde. Pour ce faire il disposait d’une multitude de comptes sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, Tweeter, Instagram, Telegram, WhatsApp, etc. Pour appâter ses victimes, il utilisait, par le biais de ses faux profils, deux (02) procédés. Le premier consistait à se faire passer pour un Assistant basé en Afrique, travaillant pour une structure internationale de livraison de VISAS Touristiques dans le monde. Et lorsqu’il réussissait à convaincre une victime, il lui communiquait le numéro de téléphone du soi-disant directeur de la structure résident à l’Etranger, qui en réalité, n’est autre que son complice. Après échanges avec la victime, le complice demandait et obtenait de celle-ci une somme forfaitaire pour l’établissement de documents. Une fois le dépôt effectué, les deux devenaient injoignables.  

Quant au deuxième procédé, il consistait à usurper l’identité d’une haute personnalité nationale ou internationale et à envoyer une kyrielle de demandes d’amitié sur les réseaux sociaux. Une fois qu’un contact est établi, il proposait à ses « nouveaux amis », une aide financière à coûts de millions. Il les invitait à contacter, par WhatsApp, un certain directeur d’une banque de la place, à qui il a donné procuration d’effectuer toutes les opérations nécessaires sur son compte. Pour duper ses victimes, il établissait pour elles, de faux certificats d’enregistrement et de faux contrats de banque. 

Au moment de leur interpellation par le Service Régional de la Police Judiciaire de l’Est (SRPJ-Est), il a été trouvé en leur possession quinze (15) cartes SIM de quatre (04) pays différents, sept (07) faux certificats d’enregistrement, deux (02) faux contrats de banque, un chéquier et divers autres supports numériques. 

La Police Nationale saisit encore cette occasion, pour inviter la population à redoubler de vigilance, relativement aux fausses offres d’emplois sur les réseaux sociaux, un phénomène qui prend de l’ampleur et fait de nombreuses victimes. Par ailleurs, elle l’invite à toujours signaler tous cas suspects à travers les numéros verts que sont : 17 ; 16 et le 1010.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Grand banditisme à Ouagadougou :13 personnes dont un élément des FDS aux arrêts

Le Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou et le service régional de la police judiciaire du Centre ont conjointement animé une...

Vous aimeriez aussi