Burkina Faso : Oudalan les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire

Gorom-Gorom, (AIB)- Plusieurs habitants de Tin Akof, se sont réfugiés près du camp militaire de la commune, au lendemain d’une attaque terroriste ayant enregistré trois tués et l’incendie d’habitats.

Ce dimanche 9 mai 2021, l’AIB a appris de sources locales que des villages et quartiers de la commune de Tin Akof se sont vidés pour trouver refuge aux encablures du camp militaire, situé au centre de la commune.

Cette commune sahélienne est à 75 km de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan.

Selon nos sources, hommes, femmes et enfants sont sans abris, sans eau et sans vivres, car ils souhaitent échapper à la furie des hommes armés non identifiés (Hani).

Une troupe de hani est passée dans la ville de Tin Akof hier 8 mai 2021 aux environs de 18h et a tué trois personnes, brûlé des habitats sur leur passage vers Menzouri, un village à 5km côté Est de Tin Akof.

« Au petit matin (du dimanche), ils sont revenus emporter tout ce qui était bétail dans Menzouri et environs » a-t-il ajouté.

Une attaque de même nature a eu lieu le mardi 4 mai dernier avec un bilan de six morts et de 27 maisons brûlées.

Selon d’autres témoignages anonymes, cela fait trois semaines qu’il n’y a pas eu de marché à Tin Akof.

« La population crie au secours car elle manque du vital pour la survie », nous confie un réfugié.

Source Agence d’Information du Burkina (AIB)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA : le nouveau bureau se présente au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et...

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Vous aimeriez aussi