CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

CFOP
Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ?
Il y a de la fumée dans la cuisine du Chef de file de l’Opposition (CFOP) dont le commandant en chef n’est autre que Eddie Komboigo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). De quoi s’agit-il exactement ? Le 7 avril dernier, le Conseil des ministres a adopté un décret portant nomination de membres à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), représentant l’opposition politique, en remplacement des membres démissionnaires. Les personnes nommées ont pour noms Aboubacar Sawadogo, en remplacement de Monsieur Adama Kéré et Omar Ouédraogo, en remplacement de Maître Ibrahim Samuel Guitanga.
Visiblement, la désignation de ces deux nouveaux commissaires n’a pas fait objet de concertation au sein du CFOP puisque, selon plusieurs témoignages, les partis membres n’ont eu l’information qu’à la suite de la publication du rapport du conseil. L’affaire aurait-elle été gérée en catimini comme le pensent beaucoup au sein du CFOP ? Si tel est le cas, il faut craindre que la désignation des deux commissaires ne crée la zizanie dans la maison dirigée par le président du CDP. Et ce n’est pas tout. Les deux personnes désignées, selon certaines sources, sont toutes du CDP.
Si cela est avéré, cela signifie que le CDP se retrouve avec 3 commissaires sur les cinq, qui représentent l’opposition politique à la CENI. L’autre trentaine de partis politiques, membres du CFOP, non consultés pour la désignation des commissaires les représentants vont-ils avaler aussi facilement la couleuvre ? L’on attend de voir comment les choses vont évoluer dans les prochaines semaines mais, il faut reconnaitre qu’il y a des fissures qui se dessinent sur le mur de la maison CFOP. Faut-il en rire ou en pleurer ? Chacun répondra en fonction de là où il place son curseur mais, il y a des raisons objectives qui plaident pour un requiem du CFOP.
Pour ne rien arranger de la cohésion et de la confiance, il nous revient qu’un des leaders a bénéficié de la part du gouvernement actuel, d’un décret lui permettant d’investir dans les mines. La question posée dans certains milieux et en lien avec cette information qui reste à vérifier, est celle de savoir la crédibilité d’une opposition dont certains principaux acteurs sont accusés à tort ou à raison d’être de connivence avec le régime en place.

Moussa Tall

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi