Écoles effondrées: «à quand le jugement de l’affaire?», Kam Yéli Monique

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...
A QUAND LE JUGEMENT DE L’AFFAIRE DES ÉCOLES EFFONDRÉES ?
Nous avons salué la célérité des enquêtes pour infractions suivies du jugement des élèves le 31 mai dernier.
Nous gardons espoir d’une diligence des procédures judiciaires pour traduire le ou les coupables de l’effrondrement de l’école de Dandé qui a causé la mort prématurée d’un élève.
Pourquoi tant d’écoles s’écroulent ? Une présomption de corruption ? Quelles sont les racines de la corruption ? Quels moyens de lutte ?
LES RACINES DE LA CORRUPTION :
1. La culture de tolérance est la racine de la corruption dans notre société. La corruption pose un problème de déviation des valeurs morales de notre société. Nombre de nos traditions africaines permettent l’acceptation de cadeaux par des salariés dans le cadre de leurs fonctions, alors que la culture européenne les considère comme une des formes de corruption.
Selon Transparence International (IT), les secteurs des BTP et celui des partis politiques sont les plus corrompus au monde. En Occident, la corruption dite « des grands » est sectorielle. En Afrique, la grande et la petite corruptions sont pratiquées de façon systémique et généralisée à l’ensemble de la vie sociale et publique.
La corruption est probablement la cause de la mauvaise qualité des édifices publics au Burkina.
2. La culture politique de l’impunité alimente la corruption. Selon TI, la corruption généralisée, suppose que l’impunité est quasi totale. Le risque de dénonciation est faible. Les sanctions n’interviennent que pour des raisons d’opportunité politique pour donner l’impression d’agir.
La corruption est une négation de l’État en tant qu’institution. La corruption aggrave la pauvreté des populations.
MESURES POUR VAINCRE LA CORRUPTION :
1. Susciter une conscience collective au Faso à travers une vaste campagne de sensibilisation sur les effets dévastateurs de la corruption.
2. Tenir des procès exemplaires pour rendre justice aux victimes afin de libérer la parole des citoyens et instaurer la dénonciation dans notre société.
Évidemment, est questionnée et interpellée, la conscience professionnelle de tous les acteurs de la chaîne du BTP : les agents habilités à homologuer les matériaux de construction, les bureaux commis à l’étude technique et au contrôle, le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre, les sous-traitants et autres intervenants.
La bataille contre l’impunité commence parla culture de la dénonciation suivie de la répression. Le renforcement institutionnel rétablit l’autorité.
3. Vaincre durablement la corruption passe obligatoirement par la Refonte de notre système éducatif afin d’intégrer des valeurs morales et le savoir-être dès la base pour faire renaître un nouveau profil de burkinabé.
Une éducation citoyenne et compétitive pour faire émerger une conscience collective, c’est possible !
Yeli Monique KAM
La Yennega de l’éducation
La Présidente du MRB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA : le nouveau bureau se présente au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et...

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Vous aimeriez aussi