Effondrement d’un bâtiment de l’Université Nobert ZONGO de Koudougou : Guy Hervé KAM dénonce les marchés publics mal exécuter

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Effondrement d’un bâtiment de l’Université Nobert ZONGO de Koudougou

Message du Camarade Coordonnateur National Guy Hervé KAM.

J’apprends le cœur serré que la dalle d’un bâtiment en construction de l’Université Norbert Zongo s’est effondrée faisant quatre (04) morts et un (01) blessé.

Je présente mes sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement au blessé.

Cette tragédie n’est malheureusement que la face la plus hideuse de la mauvaise exécution des marchés publics qui tend à devenir banal dans notre pays, si ce n’est pas déjà le cas.

En effet, c’est bien au pays des hommes intègres que nous voyons des goudrons et bâtiments biodégradables, des toits volants et que sais-je encore …

Combien de Burkinabè sont morts à cause de routes mal faites ? Combien de burkinabè sont victimes d’intoxications à cause de la mauvaise qualité des produits alimentaires livrés dans le cadre des marchés publics ?

Le cycle de nos élèves et étudiants victimes des mauvaises exécutions des travaux publics dans le bâtiment semble résolument enclenché après Dandé et ses 25 victimes (dont un décès) en mai dernier.

Trop c’est trop. La tragédie de Koudougou nous révolte et nous interpelle. Nous devons agir.

Il est temps que la mauvaise exécution des marchés publics soit érigée en infraction comme l’avait proposé le Mouvement SENS durant la campagne législative 2020.

D’ici là, il appartient au Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Koudougou de prendre les mesures urgentes qu’appellent des faits aussi graves.

Me Guy Hervé KAM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Selon L’UPC Pour l’UPC, la colère des citoyens burkinabè qui s’expriment est LÉGITIME.

Compte-rendu de la deuxième session ordinaire du Bureau Politique National de l’UPC, tenue le 29 novembre 2021 à Ouagadougou   Le...

Burkina Faso : COMPTE rendu du conseil des ministres du mercredi 01 Décembre 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 1er DECEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 1er décembre 2021, en séance ordinaire, de...

Burkina Faso : COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 25 novembre 2021, en séance ordinaire,...

Marche du 27 novembre  Le CAP s’en démarque 

Marche du 27 novembre Le CAP s’en démarque   Le Cadre d’action pour la patrie a organisé une conférence de presse le 24 novembre 2021. Objectif, se...

Marche du 27 novembre Un  collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures  pour empêcher les manifestations dans la zone des...

Marche du 27 novembre Un collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures pour empêcher les manifestations dans la zone des commerces   Le Collectif...

Vous aimeriez aussi