GESTION DU FONCIER : Promoteurs immobiliers et propriétaires terriens unies contre l’action du gouvernement

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

La coordination des associations des promoteurs immobiliers et les propriétaires terriens du Burkina ont organisés une conférence de presse. Objectif, avertir l’opinion publique nationale et internationale des enjeux et interrogations que suscitent la mise en place du comité interministériel annoncé par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P Sawadogo. Cette conférence de presse a eu lieu le vendredi 30 avril 2021 au palais de la culture Jean-Pierre Guingane à Ouagadougou.
En date du 21 avril 2021, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément P Sawadogo, conjointement avec ses collègues, le ministre Bénéwendé Sankara et Lassané Kaboré, a installé un comité de réflexion sur les mesures conservatoires d’urgence en matière de gestion foncière au Burkina Faso. Pour un délai de 21 jours, ce comité a pour mission principale de proposer des mesures conservatoires urgentes et fortes sur la promotion immobilière et ce avec effet d’application immédiate dès le dépôt du rapport. Ce comité mis en place a également pour mission de proposer les modalités de mise en place d’un comité de réflexion sur la refonte globale des textes législatifs et réglementaires régissant la gestion foncière au Burkina Faso. Toutefois, ces décisions n’ont pas laissé indifférents les promoteurs immobiliers et propriétaires terriens qui ont tenu à se faire entendre. Pour le président représentant des associations des promoteurs immobiliers, les objectifs de l’autorité est de discréditer les promoteurs immobiliers aux yeux de l’opinion nationale en leur rendant coupables de tous les maux qui minent le foncier au Burkina Faso. « Nous voudrions par cette tribune dénoncer collectivement les allégations qui sont faites et interpeler l’autorité sur la nécessité du respect des droits des entreprises et du citoyen dans un Etat de droit », a-t-il soutenu. Il a par ailleurs relevé que le secteur de la promotion immobilières contribue positivement à l’économie nationale, notamment la création des milliers d’emplois directs et indirects, des centaines de milliard dans les caisses de l’Etat en matière d’impôts, etc. Pour clore la conférence, les conférenciers ont indiqués que pour une solution pérenne et efficace il faut, un cadre de concertation préalable avec les acteurs de la chaine de promotion immobilière et ou foncière, ainsi qu’une application pure et simple des textes et lois en vigueur en la matière.
Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi