GROGNE DES TRANSPORTEURS CONTRE AFRIQUE PESAGE : Les transporteurs burkinabè disent NON à l’implantation d’une Vie Chère au Burkina Faso

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Lors d’une conférence de presse tenu ce mardi 1 juin 2021, les transporteurs du Burkina Faso ont exprimé leur mécontentement face à la présence et aux mesures imposé par Afrique Pesage. Cette conférence a eu lieu à la bourse du travail à Ouagadougou

La société Afrique Pesage a été créée pour répondre aux besoins de l’Afrique en matière de qualité de contrôle de la surcharge par essieux. Cependant, les transporteurs du Burkina relèvent certaines incohérences dans l’exécution de ses tâches. En effet, pour eux, la mise en service de Afrique Pesage compromet le plat de la ménagère burkinabè. « Nous apprenons de la bouche des conducteurs qu’une mesure ou du moins un conclave a vue jours entre les décideurs et la firme Afrique Pesage sur la tarification des marchandises sans l’implication des acteurs principaux », a laissé entendre Lassané Dipama, porte-parole des transporteurs. A l’en croire, l’Europe s’est débarrassée de ses anciens conteneurs de 40 pieds pour servir à l’Afrique des conteneurs de 45 pieds dans le seul but d’augmenter leurs profits. Toute chose qui implique selon les conférenciers, la modification des plateaux des camions pour supporter la longueur et la largeur des nouveaux conteneurs. Pour Lassané Dipama, certains pays voisins, à savoir le Ghana, la Cote d’Ivoire, le Togo et le Mali se sont conformés et sont acceptés sur le sol des pays disposant des ports, sauf le Burkina Faso. Autre source de mécontentement des transporteurs, c’est la question des cartes grises. « Nous transporteurs burkinabè exigeons du CCVA une homologation de nos cartes grises au même titre que celles des camions des autres pays de la zone UEMOA qui ont subis des modifications suite à l’avènement des nouveaux conteneurs imposés depuis l’Europe », a-t-il soutenu. Les conférences ont toutefois fait savoir, que si la question des cartes grises n’était pas réglée, les marchandises qui seront frappées des sanctions verront une réponse immédiate sur les marchés et Yaars, d’où la naissance ou l’implantation d’une vie chère au Burkina Faso. Selon les conférenciers, au niveau des ports, les machines transportant les 40 pieds ont été déclassifiées, parce que la longueur et la largeur des conteneurs ont été modifiées depuis l’Europe. Toute chose qui a poussé les transporteurs à la modification de leurs camions. Cependant, ils font savoir que le CCVA refuse de prendre en compte les nouvelles modifications. Au regard de toutes les mesures imposées aux transporteurs, ceux-ci ont fait savoir qu’ils sont contre la présence de Afrique Pesage au détriment d’une structure nationale l’ONASER. « Nous tenons en témoin l’opinion nationale de la détérioration du climat dans les heures qui suivront sur le trafic routier si toute fois la mesure n’est pas stoppée dans l’immédiat et si nos recommandations ne sont pas prises en compte », a conclu Lassané Dipama, porte-parole des transporteurs du Burkina Faso.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA : le nouveau bureau se présente au président du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et...

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Vous aimeriez aussi