Journée internationale pour la prévention des catastrophes (JIPC)

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Ceci est un message de Madame la Ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire. Présidente du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR).

Par la résolution A/RES/44/236 du 22 décembre 1989, l’Assemblée générale a décidé de célébrer, chaque deuxième mercredi du mois d’octobre, la Journée internationale de la prévention des catastrophes. Ce jour avait été choisi pendant la décennie internationale pour la prévention des risques de catastrophes naturelles (1990-1999).
Ainsi, par la résolution A/RES/64/200 du 21 décembre 2009, l’Assemblée générale a adopté le 13 octobre comme date de commémoration de la Journée internationale de prévention des catastrophes. Cette commémoration est l’occasion de souligner les progrès accomplis pour réduire les risques de catastrophe et les pertes en vies humaines, en moyens de subsistance et en santé.
Cette année, au plan international, le thème retenu par les Nations Unies est : « Seulement ensemble…pouvons-nous sauver la planète !».
Ce thème met en exergue la nécessité de la coopération entre les Etats afin de prévenir voire éliminer les risques auxquels notre planète est confrontée.
En effet, les capacités diffèrent d’un pays à l’autre et le soutien que les pays en développement reçoivent, renforce leurs capacités à appliquer le Cadre d’action de Sendai 2015-2030. Ce cadre énonce clairement les objectifs et priorités, notamment en termes de renforcement des capacités locales, en faveur de mesures qui conduiront à une réduction substantielle des risques de catastrophe et des pertes en vies humaines.
L’édition 2021 se concentre sur la coopération internationale afin de réduire les risques de catastrophe et les pertes dues aux catastrophes. Il s’agit du sixième des sept objectifs de Sendai.
Au titre de cette édition, les principales activités prévues au Burkina Faso sont :
– un atelier de relance du groupe de travail sur la Réduction des Risques de Catastrophes (RRC). Cet atelier permettra de partager les expériences en matière de RRC notamment sur les groupes de travail, d’élaborer un projet de texte de base pour la formalisation d’un groupe de travail national sur la RRC et son projet de feuille de route.
– un atelier en vue de promouvoir l’approche par les plans de contingence comme stratégie RRC. A l’issu de cet atelier, les partenaires techniques et financiers sont sensibilisés à fournir ce type d’appui aux communes et les acteurs de la préparation, de la réponse rapide et du relèvement à s’arrimer à ces plans.
Ces activités s’inscrivent en droite ligne de la coopération prônée par le thème parce que co-organisées par le Gouvernement du Burkina Faso et l’USAID à travers ses divers projets. Cependant, d’importants autres défis telles que la mobilisation des ressources, l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de réduction des risques de catastrophes demeurent.
C’est pourquoi, tout en réitérant, toute la gratitude du Gouvernement aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement constant aux efforts du Gouvernement, je leur lance un appel ainsi qu’ à toutes les personnes de bonne volonté, aux acteurs de la société civile, à la diaspora et au secteur privé pour plus de solidarité .
Je saisis cette occasion pour traduire, au nom du Gouvernement, toute ma compassion à l’endroit des familles affectées par les catastrophes.
J’en appelle à une prise de conscience accrue quant aux mesures individuelles et collectives à prendre afin de réduire et /ou de gérer au mieux les risques de catastrophes qui affectent le bien-être des familles et de la société toute entière.

QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Coopération Burkina Faso-Niger : tête-à-tête entre les présidents Bazoum et Kaboré

En visite d’amitié et de travail au Burkina Faso, le président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, s’est...

FESPACO 2021 : la France pour « une coopération à la hauteur des enjeux du FESPACO »

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce matin en audience, la ministre française déléguée auprès du Premier ministre, chargée de...

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Vous aimeriez aussi