JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE DES PATIENTS: le message du ministre de la Santé à l’endroit du personnel de santé

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...
« Primum non nocere » ou « avant tout ne pas nuire » telle est la traditionnelle devise de la médecine !
Force est de reconnaitre qu’aucun acte de soin, aussi pertinent qu’il soit, n’est dénué de risque.
Les activités de soins doivent faire face, en raison des moyens complexes utilisés, au risque potentiel qui pèse en permanence sur la balance bénéfice/risque, et donc sur les décisions du professionnel de santé.
La sécurité des patients regroupe toutes les initiatives permettant de réduire les dommages causés par les activités de soins aussi bien pour les patients, le personnel de santé que pour tout usager du système de santé.
Au niveau mondial tout comme dans notre pays, le 17 septembre de chaque année est une occasion de réflexion sur les défis de la sécurité des patients pour sortir les innovations en faveur de la protection des soins.
Cette année, le thème choisi est « soins maternels et néonatals sans risque ». C’est un thème particulièrement pertinent à mon avis et qui interpelle à plus d’un titre notre pays.
Au Burkina Faso, nous avons enregistré en 2020, 1111 décès maternels et 4894 décès néonatals sans compter les nombreuses complications.
Cette situation préoccupante, aggravée par la pandémie à COVID 19 et la situation d’insécurité que connait notre pays, mérite des actions majeures à tous les niveaux du système de santé.
Solidaire à l’appel du Chef de l’Etat, SEM Rock Marc Christian KABORE, de rendre accessible des soins de qualité à toute la population burkinabè, le Ministère de la Santé avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers développe continuellement plusieurs interventions, directives et outils en faveur des soins sécurisés avec un accent particulier sur les soins maternels et néonatals.
Ainsi à l’occasion de cette journée et au regard de la thématique, j’exhorte particulièrement tous les services de maternité et de pédiatrie à :
– Mettre en œuvre les 5S pour rendre propre et ordonné l’environnement de travail;
– Mettre en œuvre les standards qualité pour les soins maternels et néonatals afin de fournir des soins humanisés centrés sur les bénéficiaires;
– Respecter la charte qualité des services publics de santé notamment les droits et devoirs des utilisateurs des services de santé ;
-Notifier et réaliser systématiquement les investigations des évènements indésirables associés aux soins;
– Auditer tout décès maternel et néonatal afin de tirer les leçons d’amélioration;
J’invite toutes les parties prenantes à un engagement individuel et collectif et à une mobilisation active et participative, pour réduire les préjudices liés aux soins offerts aux usagers, aux personnels de santé et à la communauté toute entière.
Nous devons réfléchir ensemble à des stratégies efficaces et novatrices pour assurer continuellement la sécurité des patients !
Pr Charlemagne OUEDRAOGO,
Ministre de la Santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Grand banditisme à Ouagadougou :13 personnes dont un élément des FDS aux arrêts

Le Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou et le service régional de la police judiciaire du Centre ont conjointement animé une...

Vous aimeriez aussi