Le Premier ministre fait sa déclaration de politique générale demain jeudi 04 février 2021 devant l’Assemblée Nationale

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Le premier ministre burkinabè va prononcer sa déclaration de politique générale devant la représentation nationale demain jeudi. La déclaration, il faut le rappeler, est une obligation constitutionnelle qui permet au chef du gouvernement d’avoir ou non le quitus des représentants du peuple, pour poursuivre sa mission. Selon la constitution burkinabè, dans les 30 jours qui suivent sa nomination, le Premier ministre doit faire sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée. Cette déclaration est suivie de débats et donne lieu à un vote. «L’adoption de cette déclaration vaut investiture. Si la déclaration de politique générale ne recueille pas la majorité absolue des membres composant l’Assemblée nationale, le Président du Faso met fin aux fonctions du Premier ministre dans un délai de huit jours. Il nomme un nouveau Premier ministre, conformément aux dispositions de l’article 46», note la constitution du Burkina Faso. Nommé le 05 janvier 2021, Christophe Joseph Marie Dabiré pourra-t-il tenir la lourde responsabilité induite par cette grande confiance et la forte portée symbolique de cet acte politique au moment où le Chef de l’Etat a consacré la période 2021-2025 destinée à la réconciliation nationale, le défi sécuritaire, la relance économique… il faut le rappeler l’Assemblée Nationale n’a pas de bureau exécutif. La session de mise en place du bureau était prévue pour le 02 février 2021, mais a été reporté à une date ultérieure. Visiblement il y a un problème à l’hémicycle qui ne dit pas son nom. Que doit-on comprendre à ce report ? Devons-nous, nous inquiéter du bon fonctionnement de nos institutions ? Il est grand temps de donner des explications.

oeil du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Selon L’UPC Pour l’UPC, la colère des citoyens burkinabè qui s’expriment est LÉGITIME.

Compte-rendu de la deuxième session ordinaire du Bureau Politique National de l’UPC, tenue le 29 novembre 2021 à Ouagadougou   Le...

Burkina Faso : COMPTE rendu du conseil des ministres du mercredi 01 Décembre 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 1er DECEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 1er décembre 2021, en séance ordinaire, de...

Burkina Faso : COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 25 novembre 2021, en séance ordinaire,...

Marche du 27 novembre  Le CAP s’en démarque 

Marche du 27 novembre Le CAP s’en démarque   Le Cadre d’action pour la patrie a organisé une conférence de presse le 24 novembre 2021. Objectif, se...

Marche du 27 novembre Un  collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures  pour empêcher les manifestations dans la zone des...

Marche du 27 novembre Un collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures pour empêcher les manifestations dans la zone des commerces   Le Collectif...

Vous aimeriez aussi