LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son intention de lutter contre le terrorisme. Pour ce faire, elle a annoncé le recrutement de 25 000 combattants pour lutter contre l’hydre terroriste.

Face à la montée de l’insécurité notamment du terrorisme au pays des hommes intègres, les initiatives ne manquent pas pour contrer ce fléau. Ainsi l’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) veut apporter sa contribution dans cette lutte afin que le Burkina retrouve sa paix d’antan . C’est pourquoi elle a l’intention de recruter des Burkinabè qui vont aider les FDS et les VDP dans cette lutte acharnée contre les ennemis de la Nation.

« L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) compte recruter 25 000 combattants burkinabè qui seront formés militairement pendant 1 à 2 mois par nos Forces armées nationales », a confié Boubacar Eric Zabsonré, président de l’ULBF. Pour lui, cette lutte n’est plus l’affaire seule des Forces armées nationales et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui n’arrivent toujours pas à contenir le mal.

« La preuve, nous avons plus 1 300 000 personnes déplacées qui ont fui leurs villages depuis 2015 et n’y sont jamais retournées », a-t-il indiqué. Au vu de tout cela et suite au message du 27 juin 2021 du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré après l’attaque terroriste de Solhan appelant à faire face à ce fléau, ils ont décidé de mettre en place cette initiative. Boubacar Eric Zabsonré a laissé entendre que chaque combattant sera nourri, soigné et logé par l’armée de libération et percevra une motivation financière de 50 000 F CFA par mois.

Aussi, a-t-il poursuivi que dans les 10 premiers mois suivant le début de la contre-offensive, chaque combattant recevra gratuitement une moto. « Cela va dans le sens d’une motivation pour le combat et une démobilisation de nos jeunes à aller se faire recruter par les terroristes qui leur promettent une moto et une somme de 200 000 F CFA », a-t-il soutenu. Concernant le financement de cette initiative, Boubacar Eric Zabsonré a laissé entendre que l’ULBF a un budget prévisionnel de 220 milliards de F CFA à recouvrer dans un délai de 3 mois. Et pour y recouvrer cette somme, il a invité les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur du pays a contribué chacun à son niveau avec une somme de 10 000 F CFA. Pour les plus nantis, il leur a demandé de contribuer avec des fortes sommes pour combler le gap que les moins nantis viendront à laisser. Ces 220 milliards de F CFA a-t-il indiqué serviront à la prise en charge des combattants, à l’achat des armes et des munitions, des motos, de carburant, des médicaments et bien d’autres matériels. Également, il a fait savoir que l’armée de libération sera composée des VDP, des koglwéogo, des dozo, des jeunes chômeurs de 18 à 35 ans, des policiers et militaires radiés et ceux à la retraite, des gendarmes, des capitaines, des colonels et des généraux à la retraite et tous ceux qui ont des capacités extraordinaires dans la guerre. Concernant la formation des combattants, il a laissé entendre que ce sont les FDS qui vont assurer la formation des combattants et la direction technique de toutes les unités combattantes sur le terrain.

Par Yanne Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Délinquance urbaine : Il simule son propre enlèvement pour soutirer 5.000.000 de FCFA à ses parents.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le...

La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées

La ministre des Armées françaises, Florence Parly a été reçue par son homologue malien de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio...

Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

A l'effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l'UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de...

Rwanda : Le héros de hôtel Rwanda Paul Rusesabagina condamné à 25 ans pour tèrrorisme

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hôtel Rwanda" et devenu un féroce critique du régime rwandais, a été condamné lundi à...

Vous aimeriez aussi