Marche du 27 novembre  Le CAP s’en démarque 

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Marche du 27 novembre

Le CAP s’en démarque

 

Le Cadre d’action pour la patrie a organisé une conférence de presse le 24 novembre 2021. Objectif, se prononcer sur l’actualité nationale. Le CAP a regretté que malgré le Burkina est en guerre, ses fils et filles sont divisés et désunis.

Le CAP lors de son face à face avec la presse s’est offusqué du comportement des Burkinabè qui au lieu de faire front commun contre le terrorisme sont divisés et désunis tombant dans le désespoir et dans la fatalité. C’est pourquoi le président du CAP, Pema Neya a indiqué que face à l’adversité, la douleur et le deuil le Burkina et son peuple ne doivent pas sombrer. Aussi, Pema Neya que les Burkinabè doivent être redevables des FDS qui se sacrifient pour sauver la patrie des griffes des terroristes. C’est pourquoi le CAP demande au gouvernement à assumer sa responsabilité en assurant une prise en charge convenable des blessés de guerre. « Nous l’invitons également à assurer la mise en œuvre des textes en faveur de toutes les veuves et de tous les orphelins », a fait savoir Pema Neya. Le président du CAO a aussi appelé le président du Faso à faire accélérer l’aboutissement de l’enquête administrative annoncée au lendemain de l’attaque meurtrière de Inata pour situer les responsabilités qui entravent l’efficacité des FDS et des VDP. Aussi, « nous l’invitons également à continuer à entreprendre des réformes plus structurantes et audacieuses pour non seulement protéger la vie de os FDS, de notre peuple et de notre territoire ». Ainsi face à la marche de demain, le CAP dit s’en démarquer, car attaché aux valeurs républicaines et institutionnelles. Pour Pema Neya, il doit avoir une synergie entre l’armée et le peuple pour vaincre le terrorisme.

Par Rayanne Ouédraogo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Selon L’UPC Pour l’UPC, la colère des citoyens burkinabè qui s’expriment est LÉGITIME.

Compte-rendu de la deuxième session ordinaire du Bureau Politique National de l’UPC, tenue le 29 novembre 2021 à Ouagadougou   Le...

Burkina Faso : COMPTE rendu du conseil des ministres du mercredi 01 Décembre 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 1er DECEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 1er décembre 2021, en séance ordinaire, de...

Burkina Faso : COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 25 NOVEMBRE 2021 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 25 novembre 2021, en séance ordinaire,...

Marche du 27 novembre  Le CAP s’en démarque 

Marche du 27 novembre Le CAP s’en démarque   Le Cadre d’action pour la patrie a organisé une conférence de presse le 24 novembre 2021. Objectif, se...

Marche du 27 novembre Un  collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures  pour empêcher les manifestations dans la zone des...

Marche du 27 novembre Un collectif de commerçants exige du gouvernement la prise de mesures pour empêcher les manifestations dans la zone des commerces   Le Collectif...

Vous aimeriez aussi