MOUVEMENT SENS : Le mouvement SENS déroule ses objectifs

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Le mouvement SENS a tenu une Assemblée Générale Souveraine. Cette cérémonie qui a débuté le vendredi 11 juin à été clôturée ce jour samedi 12 juin en présence de personnalités politiques, issues d’autres partis. L’ Assemblée générale a eu lieu au centre Cardinal Paul Zoungrana, à Ouagadougou.

<<La place du Mouvement SENS dans l’échiquier politique national et panafricain>>, tel est le thème retenu pour cette Assemblée Générale Souveraine. La clôture de cette assemblée a connu la présence d’imminentes personnalités qui ont adressées des messages au mouvement ainsi qu’au peuple burkinabè. <<Je suis venu saluer un mouvement qui a décidé de ne point servir la cause des mensonges et des hallucinogènes. Je suis venu saluer un mouvement qui s’est engagé à ne point servir la cause de l’œsophage, du gros intestin et de l’intestin grêle>>, a indiqué Tahirou Barry. Il a poursuivi en demandant aux responsables du comité exécutif du mouvement, de continuer à inscrire leur action dans une démarche collective. A noter que cette cérémonie de clôture a été marquée par la présentation des nouveaux membres de la coordination nationale qui doit conduire le mouvement SENS vers ses objectifs. Pour le coordonnateur du mouvement SENS, Hervé Kam, cette Assemblée a été l’occasion de faire le point de 10 mois de fonctionnement, et les nouvelles orientations prises par le mouvement. <<C’est essentiellement la nécessité constatée par les adhérents de la construction d’une force politique alternative nouvelle avec l’ensemble des patriotes sincères>>, a-t-il soutenu. Selon lui, il faut travailler à faire en sorte que l’ensemble de ceux qui pensent qu’ils s’engagent pour servir et non se servir se mettent ensemble pour pouvoir répondre aux besoins de la population burkinabè. <<Le défi que nous nous sommes donné est de travailler à la constitution d’une force politique alternative qui comprendra sans doute des personnes ressources qui ne voulaient pas s’engager en politique. Également il y’aura des mouvements politiques et sans doute des partis politiques qui voudront faire parti du chemin parce que plus que jamais c’est une nécessité de proposer une alternative crédible>>, a-t-il conclu.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Devoir de redevabilité : le Conseil Régional du Centre dresse son bilan

Le Conseil Régional du Centre a fait le bilan de ses activités de 2016 à 2021, ce mardi 3 août 2021 à Ouagadougou. Un...

Vous aimeriez aussi