Ouagadougou : 8 personnes en garde à vue pour acte de grand banditisme

On en parle

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

Burkina Faso : des secrétaires généraux du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) quitte le navire

OUEDRAOGO A. Rasmané, secrétaire Général provincial du YATENGA, KOALGA Eli (SG/OHG), BELEM Salif (SG/OULA),...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Lutte contre le terrorisme : 5 djihadistes tués, un soldat et 5 VDP décédés dans le Bam (point hebdomadaire FAN)

Les Forces Armées Nationales ont fait le point hebdomadaire des opérations de sécurisation du...

Politique : le parti Burkina Yirwa de Étienne Traoré quitte la majorité pour l’opposition

Dans le communiqué du ministère de l'Administration territoriale et de la décentralisation d'hier lundi...

Le service régional de police judiciaire du Centre a tenu une conférence de presse ce mercredi 17 mars 2021 à Ouagadougou pour faire le bilan des opérations de renforcement des équipes et l’accentuation des contrôles sur le terrain qu’elle annonçait le 19 février dans un communiqué.

Face à la recrudescence des attaques à main armée, la Police Nationale a décidé de s’attaquer résolument à ce phénomène en initiant des opérations de sécurisation conjointement menées par l’ensemble des services de police de la ville. En effet ces attaques à main armée étaient dirigées contre les expatriés, des agences de transfert électronique et autres point de commerce. Ces opérations de sécurisation se sont déroulées en 2 phases. La phase intensive et la phase ordinaire. Ainsi donc ces opérations ont consistées en des activités de prévention et d‘activités de répression.

Il s’est agi pour la Police Nationale « d’une part de massifier la présence policière sur le terrain afin de dissuader les éventuelles attaques à main armée, et assurer une intervention rapide en cas de survenance d’une attaque. D’autre part de mener des investigations spéciales visant à démanteler les réseaux de grand banditisme actifs dans la ville de Ouagadougou ».

Durant la phase de répression, les investigations ont porté sur plusieurs cas d’attaques à main armée dont la série des attaques menées par des individus portant des casques dans les quartiers de Tampouy, Bassinko, Yagma, Nonsin, Pissy et Bendogo.

Une vues des motos, casques, pistolet, blousons, et munitions saisis

Cette phase a permis d’appréhender 31 personnes dans le cadre des investigations, 8 personnes gardées à vue pour acte de grand banditisme, vol et complicité de vol à main armée et recel. En plus des personnes interpellées du matériel a été saisi. Il s’agit de 1 véhicule à 4 roues, 9 engins à 2 roues, 7 pistolets automatiques dont 1 factice, 2 paires de menottes, des munitions de kalachnikov, 6 paires de chaussures de marques Sebago, 42 portables, 4 casques à moto, 2 Blousons de couleur noire, 1 paire de gants de couleur noire et la somme de 600 000f CFA.

le véhicule saisi

Elle souligne que plusieurs individus sont activement recherchés pour leur lien présumé avec les différents attaques dans les villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso

Les recommandations de la Police Nationale

Par ailleurs, la Police Nationale recommande aux porteurs autorisés d’armes à feu civile

  • Eviter le port apparent de leur arme ;
  • Eviter de le garder à la portée des autres membres de la famille ;
  • Eviter de partager l’information sur la possession de l’arme même à vos amis et proches ;
  • Eviter de garder votre arme dans le véhicule ou le coffre du vélomoteur.

Aux gérants des boutiques de transfert de monnaie électronique

  • Eviter de manipuler des fortes sommes d’argent devant la clientèle.
  • Installer des caméras de surveillance dans les boutiques et si possible s’offrir les services d’une société de gardiennage ;
  • Se procurer des coffres forts pour garder les fortes sommes d’argent ;
  • S’assurer de la bonne moralité des employés ;
  • Eviter de rester ouvert au-delà de la nuit tombée.

La Police Nationale demande aux populations d’avoir le reflexe et la culture de dénonciation de tout comportement suspect à travers les numéros verts qui sont le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 1010 pour le CNVA.

 

Léa SAMA

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina : le forum des libéraux explique la sociale démocratie et le social libéralisme

Le forum des libéraux du Burkina a organisé un panel de haut niveau sur le thème « Rôle et place des idéologies politiques au...

Burkina Faso/ Covid19: 20 nouveaux cas confirmés et 00 décès à la date du 8 avril 2021

Communiqué Coronavirus (COVID-19) au Burkina Faso A la date du 08 avril 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso se présente comme...

Santé: inauguration du 1er centre de Radiothérapie au Burkina Faso

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé à l'inauguration, le vendredi 09 avril 2021, du 1er Centre de radiothérapie de Bogodogo...

Burkina Faso/Covid19 : 31 nouveaux cas confirmés et 02 décès à la date du 7 avril 2021

Ouagadougou, le 08 avril 2021   Communiqué   Coronavirus (COVID-19) au Burkina Faso A la date du 07 avril 2021, la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina...

Vous aimeriez aussi