PROJET DE LOI SUR L’ADHESION DU BURKINA A L’AGENCE POUR L’ASSURANCE DU COMMERCE EN AFRIQUE : Les députés votent à l’unanimité le projet de loi

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement Lassané Kaboré a présenté le mardi 12 octobre 2021, à l’Assemblée nationale le projet de loi portant sur l’adhésion du Burkina Faso à l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA). A l’unanimité les députés ont adopté ledit projet.

« Nous avons soumis à l’Assemblée nationale l’adhésion du Burkina Faso à l’Agence pour l’assurance pour le commerce qui est une agence administrative de la Banque africaine de développement, de l’Union africaine et de la Banque mondiale », a expliqué le ministre en charge de l’économie et des finances, Lassané Kaboré après que les députés ont adopté à l’unanimité le projet de loi portant l’adhésion du Burkina à l’ACA le mardi 12 octobre 2021.

Il est à noter que l’ACA est une agence spécialisée dans la couverture des risques politiques et commerciaux en Afrique. Pour le ministre Kaboré, cette adhésion permettra aux investisseurs burkinabè de bénéficier de garanties pour couvrir les risques qu’ils encourent en investissant dans le pays. « Les investisseurs demandent d’habitude soit des garanties souveraines pour pouvoir investir dans nos différents Etats. Lorsque nous voulons recourir à des prêts extérieurs non concessionnels le risque payé est encore mis en avant pour montrer qu’il y a une prime à payer. », a-t-il indiqué.

Pour le ministre Lassané Kaboré, l’adhésion du Burkina à l’ACA permettra aux différents investisseurs d’investir dans certains secteurs sans soucis majeurs. « Vous savez que nous sommes en train de développer beaucoup la production indépendante par le solaire avec la construction de centrales solaires indépendantes pour pouvoir accroître plus la capacité de production. Ces investisseurs ont bénéficié de l’assurance pour le risque payé notamment politique, violence, catastrophe et terrorisme. Ce qui permet à l’investisseur de pouvoir mieux mobiliser les ressources à coût modéré pour pouvoir avoir un investissement rentable et faire sortir un coût du kilowattheure qui est abordable pour les populations. », a fait savoir le ministre Lassané Kaboré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Grand banditisme à Ouagadougou :13 personnes dont un élément des FDS aux arrêts

Le Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou et le service régional de la police judiciaire du Centre ont conjointement animé une...

Vous aimeriez aussi