RDC: L’attaque menée dans la partie Est contre le convoi du PAM attribuée aux FDLR

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

On en sait unpeu plus sur l’attaque perpétrée ce lundi sur le convoi humanitaire du Programme Alimentaire Mondial (PAM) à l’Est du pays. D’après la Vice-primature de l’intérieur et sécurité, ce sont les éléments des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), qui ont mené cette opération.

Par l’entremise de son Directeur de cabinet adjoint, le Vice-Premier ministre, Ministre en charge de l’Interieur et sécurité, a révélé qu’il n’a pas pu assurer les mesures de sécurisation particulières au convoi, ni en venir à l’aide faute d’informations.

 

La Vice-primature de l’Intérieur argue que les services de sécurité et les autorités provinciales, n’avaient pas d’informations sur la présence du convoi dans cette partie du pays pourtant réputée instable et en proie à l’activisme de certains groupes armés rebelles nationaux et étrangers.

 

Selon la même source, à l’heure actuelle, l’une des quatre personnes kidnappées lors de l’attaque du convoi a été retrouvée par les éléments des FARDC qui continuent à ratisser l’axe où le drame est survenu.

La Vice-primature de l’Interieur revient sur les faits. “Vers 9h00 du matin heure locale, un convoi du PAM a été victime d’une attaque mené par les FDLR, sur la route de Rutshuru, groupement de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo. Cette attaque a fait trois victimes dont un congolais, conducteur d’un des véhicules et deux ressortissants italiens notamment Monsieur Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en RDC et Vittorio Lacovacci, garde du corps du diplomate”, peut-on lire dans le document de la vice-primature.

 

Touché par balles, Luca Attanasio a été secouru par des gardes de l’ICCN puis transporté à l’hôpital de la Monusco à Goma où il a succombé de ses blessures quelques heures plus tard.

 

A la suite de ce drame, le Gouvernement congolais assure qu’il ne menagera aucun effort, pour le rétablissement de la sécurité, particulièrement dans cette région du pays en proie à des groupes armés nationaux et étrangers, soutenus par des personnes et entités bénéficiaires de l’exploitation illégale des ressources naturelles au préjudice de la population locale meurtrie.

 

Le Gouvernement regrette ce drame et présente ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus, à la République d’Italie et à la toute la communauté diplomatique installée en RDC.

 

JM Mawete politico CD /pour Oeil du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi