RDC : un ex ministre de l’enseignement condamné à 03 ans de prison

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Burkina Faso : des secrétaires généraux du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) quitte le navire

OUEDRAOGO A. Rasmané, secrétaire Général provincial du YATENGA, KOALGA Eli (SG/OHG), BELEM Salif (SG/OULA),...

L’ancien ministre de l’enseignement supérieur est accusé de blanchiment d’argent et transfert illicite de capitaux vers l’étranger.
La cour de cassation congolaise a infligé une peine de trois ans d’emprisonnement à l’ancien ministre de l’enseignement supérieur Willy Bakonga. Celui-ci est accusé de blanchiment d’argent et transfert illicite de capitaux vers l’étranger.

Ce ministre sortant de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) avait été arrêté avec son fils mardi 20 avril à Brazzaville, puis extradé en RDC alors qu’il comptait se rendre en France. Il écope de trois ans de prison et son fils de six mois. Notons qu’avant son arrestation, il était recherché par la justice pour détournement des fonds alloués à la gratuité de l’enseignement de base. Ils étaient en possession de 30.000 dollars lorsqu’ils ont été arrêtés. C’est du moins ce qu’a dit l’un de leurs avocats. « L’accusation n’a pas prouvé l’origine illicite des 30.000 dollars retrouvés sur eux », a estimé l’avocat.

Rappelons qu’en novembre, l’Inspection générale des finances (IGF) a rendu public un rapport qui a révélé un détournement présumé de 31 millions de dollars. Après ce rapport, la Banque mondiale a annoncé qu’elle avait reporté à une date ultérieure le versement de 100 millions de dollars d’aide à la gratuité de l’enseignement en RDC.

florine Mouano

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ouagadougou: des populations de l’arrondissement 10 contre la destitution du Maire Jérémie SAWADOGO

Ce vendredi 14 mai 2021, des populations de l`arrondissement 10 de Ouagadougou ont pris d`assaut la mairie dudit arrondissement pour protester contre la décision...

MESSAGE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE AUPRES DU PRESIDENT DU FASO CHARGE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE A L’OCCASION DE LA...

Notre pays le Burkina Faso, jadis considéré comme un havre de paix et de stabilité, fait face depuis 2016 à une crise multidimensionnelle marquée...

Burkina: Message du Médiateur du Faso aux communautés musulmanes et chrétiennes

  A l’occasion de la célébration conjointe de la fête de l’Aïd El fitr et de l'ascension, j'ai une pensée pieuse à l'endroit de l'ensemble...

PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le président français passe un message

Suite à la réélection de Patrice Talon à la présidence du Bénin, le président français, Emmanuel Macron lui a adressé un message. C'était le...

Vous aimeriez aussi