Réconciliation nationale : le Réseau des Mouvements du Burkina Faso apporte leur contribution

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

En marge du processus de la Réconciliation Nationale, le Réseau des Mouvements du Burkina Faso (RM/BF) a initié un panel le vendredi 23 avril 2021 à Ouagadougou, sous le thème : « la contribution des acteurs de la société civile dans le processus de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale au Burkina Faso : défis et moyens de mise en œuvre. »

Les organisations de la société civile en tant que structure de veille, doivent travailler à promouvoir la réconciliation et la cohésion sociale en encourageant la participation du public au processus. L’organisation de ce panel participe à l’encrage de l’ensemble des couches sociales et le Réseau des mouvements du Burkina Faso (RM/BF) reconnait en la société civile un vecteur essentiel dont le rôle est catalyseur pour juguler les crises au Burkina Faso.

Selon les organisateurs, les objectifs de ce panel sont entre autres la définition et l’appropriation du contenu de la réconciliation, la détermination des grands défis de la réconciliation et la sensibilisation du public sur les moyens à mettre en œuvre pour l’apaisement des cœurs des burkinabè dans la perspective de la réconciliation et de la cohésion sociale.

Cheick Moaze Soufi, Parrain du panel

« Au Burkina Faso, nous avons besoin actuellement de la paix. Et il ne peut pas avoir de paix dans un pays où il n’y a pas de réconciliation. J’attends de ce panel des résolutions qui vont vraiment apporter un plus pour le processus de réconciliation nationale te de cohésion sociale », a déclaré Cheick Moaze Soufi, parrain du panel.

Pour les panelistes, à l’issus du panel les résultats suivants sont attendus : le contenu de la réconciliation au Burkina Faso est défini et connu, les grands défis de la réconciliation sont déterminés, le public est sensibilisé sur les moyens à mettre en œuvre pour l’apaisement des cœurs des burkinabè dans la perspective de la réconciliation et de la cohésion sociale et les meilleurs pratiques en matières de réconciliation sont capitalisées en vue de leur mise en œuvre par les Organisations de la société civile.

Léa SAMA

Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

4e édition de la foire Burkin’daaga de l’association Burkina Wa-mêdo: Du 26 octobre au 1er novembre à Ouagadougou

L’association Burkina Wa-mêdo a organisé une conférence de presse le 28 juillet à son siège à Ouagadougou. L'objectif était...

Crise à la CENI: le MPC de Idrissa NOGO estime que l’opposition tente de déstabiliser les institutions de la république

Le Mouvement des peuples citoyens (MPC) de Idrissa Nogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 28 juillet 2021 à Ouagadougou dans laquelle...

Dialogue national au Burkina: Me Hermann Yaméogo pose comme préalable la réconciliation nationale

Le mouvement rupture positive (Réconciliation, refondation, reprise) a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation sur la situation nationale portant sur la réconciliation...

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : L’ULBF veut recruter 25 000 combattants pour la libération du pays

L’Union pour la libération du Burkina Faso (ULBF) a organisé une conférence de presse le mardi 27 juillet 2021 à Ouagadougou. Objectif, annoncer son...

9e édition du TAC : Les Premiers ministres burkinabè et ivoirien coprésident un Conseil conjoint de Gouvernements

Dans le cadre de la 9e conférence au sommet des chefs d'Etat du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte...

Vous aimeriez aussi