Reconstitution des ressources de l’Association internationale de Développement : ouverture du sommet des chefs d’Etat

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et une dizaine de ses pairs du continent ont débuté ce matin 15 juillet 2021 la réunion de haut niveau pour une « reconstitution ambitieuse » des ressources de l’Association internationale de Développement (IDA).
Il faut mobilier 30 milliards de dollars US avant la fin de l’année pour les trois ans à venir, dans cette quête de reconstitution des ressources de l’IDA, pour notamment aider les pays du continent africain à faire face à la crise multidimensionnelle engendrée par la pandémie de la Covid 19.
Le président Alassane OUATTARA, l’hôte du sommet, a rappelé le devoir de solidarité de la communauté internationale vis-à-vis de l’Afrique, qui a observé « une contre performance » jamais réalisée dans son histoire économique.
Une chute du taux de croissance de plus de 6% à moins de 2%, 40 millions de chômeurs, 32 millions de personnes plongées dans l’extrême pauvreté, telle est le passif de cette crise de la Covid. « Les pays africains ont besoin d’un soutien plus important de l’ensemble de leurs partenaires (…). La solidarité est donc indispensable pour le bien de tous, et pour combattre les divergences entre les régions du monde ainsi qu’à l’intérieur des pays » a déclaré Alassane Ouattara. Pour le chef de l’Etat ivoirien, « Il est totalement injuste que les pays africains soient limités dans leur financement par des plafonds de déficit qui sont totalement irréalistes au regard de la lutte contre le terrorisme et de la pandémie que nous vivons ».
Le directeur des Opérations de la Banque mondiale Axel Van Trotsenburg, a estimé que le rendez-vous d’Abidjan vise à trouver un modus vivendi sur le soutien de la Banque au continent, au regard des exigences de développement. « Nous sommes là pour écouter votre vision et votre ambition », a-t-il déclaré à la tribune du sommet.
Pour le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, cette vision et cette ambition se résument en une phrase : la « transformation de L’IDA en une association inclusive pour le développement de l’Afrique.
Le directeur général de la Société financière internationale (SFI), a, lui, invité à « revisiter nos modèles de développement » notamment par le lancement d’un « dialogue plus soutenu entre les secteurs public et privé pour créer des chaînes de valeur » et booster ainsi l’essor économique du continent.
Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Devoir de redevabilité : le Conseil Régional du Centre dresse son bilan

Le Conseil Régional du Centre a fait le bilan de ses activités de 2016 à 2021, ce mardi 3 août 2021 à Ouagadougou. Un...

Vous aimeriez aussi