Récusation du Sao naaba: « Nous demandons à la chefferie traditionnelle changer de candidat »

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

L’opposition politique burkinabè a animé une conférence de presse ce mercredi 14 juillet 2021 dans laquelle, elle a réagi suite à sa quête de récusation concernant la nomination de Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo (Chef coutumier de Sao) comme commissaire à la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon l’opposition, Bonaventure OUEDRAOGO qui est pressenti comme candidat à la présidence de la CENI a fait preuve « d’engagement politique notoire avéré » en faveur du candidat du parti au pouvoir lors des dernières échéances électorales. Ainsi l’opposition menace-t-il de retirer ses commissaires si sa récusation n’est pas prise en compte.

« A défaut du remplacement de la personne de Bonnaventure OUEDRAOGO, les commissaires de l’opposition ne siégeront pas à la CENI. Nous demandons à la chefferie traditionnelle de changer de candidat », a déclaré Alain Zoubga, porte-parole du CFOP.

Pour Achille TAPSOBA la récusation de l’opposition ne va pas à l’encontre de la chefferie coutumière. « Il se trouve que le représentant choisi par la chefferie coutumière est un militaire engagé pour le parti au pouvoir. Nous avons des images où il est en plein meeting lors des campagnes législatives et présidentielles », a-t-il laissé entendre

« Pour rien au monde la composante opposition ne saisira les tribunaux contre la chefferie traditionnelle », rassure Eddie KOMBOIGO. Il indique que c’est une question politique qui doit être régler politiquement.

 

Léa SAMA

Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Devoir de redevabilité : le Conseil Régional du Centre dresse son bilan

Le Conseil Régional du Centre a fait le bilan de ses activités de 2016 à 2021, ce mardi 3 août 2021 à Ouagadougou. Un...

Vous aimeriez aussi