RELANCE ECONOMIQUE POST-COVID-19:Des commerçants dénoncent leur non prise en compte dans la gestion des fonds

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

L’Union des jeunes opérateurs économiques du Burkina (UJOEB) a organisé une conférence de presse ce mercredi 18 août 2021 à Ouagadougou. Les commerçants ont dénoncé le manque d’accompagnement financier pour les aider après la fermeture des marchés et yaars lors de la survenue de la COVID-19. Aussi, ils ont saisi l’occasion pour interpeller le ministre en charge du commerce sur la flambée des prix constatée depuis un certain temps dans les marchés du Burkina Faso.

On se rappelle que le 19 mars le Burkina faisait face à son premier cas de COVID-19. Toute chose qui a conduit le gouvernement à prendre des mesures notamment la fermeture des marchés et yaars des grandes villes afin de limiter la propagation de la maladie. Après la réouverture des marchés et yaars, le gouvernement a mis en place un fonds de soutien COVID-19 pour aider les commerçants à faire face aux difficultés liées à la fermeture de leurs étals. Mais pour Moumouni Kaboré, président de l’UJOEB, les structures qui composent l’UJOEB n’a pas bénéficié de ce fonds de soutien.

Il a confié que les problèmes liés à la période de la COVID-19 demeurent et les commerçants peinent toujours à payer les loyers des magasins qu’ils occupent. Egalement, il a souligné qu’avant l’ouverture des magasins, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé avait promis les aider.Malheureusement a déploré Moumouni Kaboré, le maire central n’a pas tenu sa promesse. Il a laissé entendre que depuis plusieurs mois, l’UJOEB a déposé des demandes d’audience pour rencontrer le président du Faso mais,ces demandes sont restées sans suite.

Il a fait savoir que les commerçants souffrent beaucoup mais ils n’ont pas voulu opter pour une manifestation pour se faire entendre parce que le pays souffre déjà de l’insécurité. Face à cette situation,Moumouni Kaboré a appelé le président du Faso à faire du « plus rien ne sera comme avant » une réalité. « Nous souffrons beaucoup et nous voudrions faire un appel au président pour qu’il puisse nous écouter », a-t-il indiqué. De ce fait, il a lancé un appel au président du Faso à les recevoir afin d’échanger sur leurs différents problèmes. Aussi les premiers responsables de l’UJOEB sont revenus sur la flambée des prix des denrées alimentaires. Ils ont demandé au ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, de trouver une solution parce que les commerçants n’arrivent pas à écouler leurs marchandises. « Les prix des produits ont grimpé et les jeunes commerçants n’arrivent plus à écouler leurs produits », a-t-il déploré. Pour résoudre le problème de cherté des produits, l’UJOEB a proposé que le gouvernement fasse des sorties de contrôle des prix dans les marchés et qu’il vérifie comment se fait la transaction des produits. Par ailleurs, Moumouni Kaboré a demandé au gouvernement d’encourager les industries nationales à produire plus.Pour les élections consulaires à venir, Moumouni Kaboré a appelé les commerçants et les chefs d’entreprise à se faire enrôler afin de participer au choix de leur candidat lors des élections.

Par Rayanne Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Grand banditisme à Ouagadougou :13 personnes dont un élément des FDS aux arrêts

Le Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou et le service régional de la police judiciaire du Centre ont conjointement animé une...

Vous aimeriez aussi