Rentrée politique du Soleil d’Avenir : le Pr Abdoulaye SOMA demande le renouvellement de la classe politique

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

Le parti Soleil d’Avenir après un temps de repos a fait sa rentrée politique ce samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou. Le thème retenu pour cette rentrée politique est : « les défis de la classe politique burkinabè ».

Selon le Pr Abdoulaye SOMA président du parti Soleil d’Avenir, la classe politique burkinabè semble être à la croisée des chemins.

« La politique sert à observer des minutes de silence mais elle doit servir aussi à éviter des minutes de silence dramatique », a-t-il lancé. Qui indique que la politique sert à résoudre des problèmes concrets et que les problèmes concrets le Burkina Faso en a.

Pour lui au delà de la crise sécuritaire il y a le défis dû au renouvellement de la classe politique. « Cette classe politique est arrivé au pouvoir à l’occasion du coup d’État de 1983. Et elle était très jeune à l’époque. Les hommes déterminant de cette classe politique sont restés au pouvoir jusqu’aujourd’hui », a-t-il fait savoir. Il souligne qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient faire et ils ont fait de leur mieux il y a eu du mérite et des imperfections mais « on a arrive a un moment où il faut le renouveler. Et le défi majeur c’est le renouvellement et il faut le réussir ce renouvellement. Pour le réussir il faut concilier les 2 générations ( la génération qu’on peut dire ancienne qui est constitué des hommes politique d’aujourd’hui et la nouvelle génération qui est constitué de nous ) », déclare-t-il

« Cette rentrée politique est une mise en route politique pour le Soleil d’Avenir « , a-t-il conclu.

Léa SAMA

Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso: le MPS et l’UNIR/PS s’unissent pour renforcer le sankarisme

C'est officiel, le parti de l'œuf de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA et celui de Yacouba Isaac ZIDA dirigé par le Pr Augustin LOADA ne...

5e Journée de l’excellence scolaire : 99 lauréats distingués à Kosyam

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce 3 mardi 2021 la journée de l’excellence scolaire pour l’année 2021 au palais...

Fermeture des frontières : Le conseil de l’économie informelle sensibilise plaide pour leur réouverture

Le Conseil national de l’économie informelle (CNEI-BF) était chez le Mogho Naaba dans la matinée du 3 août 2021. Objectif, présenter le bureau national...

Devoir de redevabilité : le Conseil Régional du Centre dresse son bilan

Le Conseil Régional du Centre a fait le bilan de ses activités de 2016 à 2021, ce mardi 3 août 2021 à Ouagadougou. Un...

Vous aimeriez aussi