Sécurité : l’UNAPOL appelle ses membres à stopper les mouvements d’humeur

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

A l’effet de clarifier les préoccupations des troupes, le Bureau national de l’UNAPOL a eu des concertations avec la partie gouvernementale sur invitation de cette dernière.

À l’issue des clarifications, le gouvernement et le syndicat se sont accordés sur les points suivants :

– L’effectivité de la réintégration des collègues licenciés en octobre 2019 : ces derniers sont invités à prendre immédiatement service et à présenter les documents administratifs en vue des formalités de mandatement ;

– Le retour à leurs postes initiaux des éléments de la dernière équipe de Yirgou afin de poursuivre leur suivi psychologique et la consolidation de leur état de santé avant d’envisager toute nouvelle affectation ;

La reconnaissance de l’engagement et du sacrifice de la Police nationale dans la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, par l’octroi d’un avantage compensatoire pour l’effort de guerre. Une commission ad hoc a été mise en place et doit siéger à partir de demain 21 septembre 2021 afin de présenter les propositions dans les meilleurs délais ;

– L’engagement de la partie gouvernementale à redynamiser le Ministère de la sécurité en examinant les suggestions pertinentes sur le profil des responsables dudit Ministère ;

– La restitution des armes prélevées.

Au regard de ces points d’accord qui restent sans préjudice du reste de la plateforme revendicative dont l’examen se poursuit, l’UNAPOL :

– Plaide auprès de la troupe pour une suspension des mouvements dès à présent afin de soulager les populations qui souffrent des perturbations des services de la Police nationale ;

– Invite le commandement et la hiérarchie à savoir raison garder en se départissant de toute velléité de représailles sur la Police consciente qui n’a fait qu’exprimer des aspirations légitimes largement partagées par les policiers ;

– Se fait le devoir d’aviser la troupe sur toute tentative de ralentir, retarder ou saboter la mise en œuvre des accords.

Populations du Burkina Faso, usagers des services de la Police nationale :

– l’UNAPOL vous témoigne sa reconnaissance pour les messages de soutien et d’encouragement que vous avez exprimés à l’endroit des policiers ;

– Le syndicat salue la patience et indulgence dont vous avez fait montre à l’endroit de la Police nationale malgré les désagréments que vous avez subis du fait de l’insuffisance de nos prestations à certains niveaux, ou de notre défection dans certains cas ;

– Les Policiers savent compter sur vos soutiens en cours et futurs pour la résolution de leurs problèmes légitimes, gage de l’amélioration de l’offre sécuritaire.

Pour le Policier, l’UNAPOL ne lâche rien.

 

Le Secrétaire général »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

UNIR/PS : Assemblée générale d’explication et d’information du processus de fusion au Sanguié

Assemblée générale d'explication et d'information du processus de fusion au Sanguié Les militants à la base dans le Sanguié adhèrent au processus   Le comité paritaire de...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri Jean Paul  Ramdé, Boureima Zio et Isabelle  Tall ne sont...

Burkina Faso : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou,  le mercredi 13 octobre 2021, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Grand banditisme à Ouagadougou :13 personnes dont un élément des FDS aux arrêts

Le Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou et le service régional de la police judiciaire du Centre ont conjointement animé une...

Vous aimeriez aussi