USA: Des clients d’un institut de beauté contractent le VIH après un soin de visage

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Burkina Faso : des secrétaires généraux du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) quitte le navire

OUEDRAOGO A. Rasmané, secrétaire Général provincial du YATENGA, KOALGA Eli (SG/OHG), BELEM Salif (SG/OULA),...

Plusieurs clients d’un institut de beauté du Nouveau-Mexique aux États-Unis ont contracté le VIH après avoir reçu des soins de visage. La propriétaire de l’enseigne a été inculpée. 

Tous ont eu recours au « facial vampire », une pratique popularisée par des stars qui consiste à injecter du sang pour régénérer la peau, dans un institut de beauté du Nouveau-Mexique. En 2019, un premier client a contracté le VIH après avoir reçu le traitement. Une enquête a alors été ouverte, qui a permis de découvrir que la propriétaire exerçait avec une licence expirée depuis 2013.

Les enquêteurs ont aussi retrouvé « plusieurs violations du cadre sanitaire » dans ses locaux, comme des aiguilles qui n’étaient pas emballées et des seringues qui n’étaient pas étiquetées, placées à côté de la nourriture dans un frigo. Quant à l’appareil qui était utilisé pour extraire le sang des clients, il n’était pas correctement désinfecté pour chaque utilisation. 130 personnes auraient fait appel aux services de cet institut pour un tel soin à l’hygiène douteuse. Ils sont tous actuellement testés pour le VIH et l’hépatite. Lundi dernier, la propriétaire de l’enseigne a été inculpée pour “pratique illégale de la médecine, extorsion, fraude, évasion fiscale et blanchiment d’argent”.

Source: 7sur7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

MESSAGE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE AUPRES DU PRESIDENT DU FASO CHARGE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE A L’OCCASION DE LA...

Notre pays le Burkina Faso, jadis considéré comme un havre de paix et de stabilité, fait face depuis 2016 à une crise multidimensionnelle marquée...

Burkina: Message du Médiateur du Faso aux communautés musulmanes et chrétiennes

  A l’occasion de la célébration conjointe de la fête de l’Aïd El fitr et de l'ascension, j'ai une pensée pieuse à l'endroit de l'ensemble...

PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le président français passe un message

Suite à la réélection de Patrice Talon à la présidence du Bénin, le président français, Emmanuel Macron lui a adressé un message. C'était le...

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts par...

Ce sont quatre (04) individus qui viennent d’être mis aux arrêts par la Police Nationale, à travers la Division des Investigations Criminelles (DIC) de...

Vous aimeriez aussi