Violence basée sur le genre : la ministre Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL visite le centre de prise en charge des victimes

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Communauté Musulmane du Burkina Faso: le Ministre de l’administration territoriale met en garde le président sortant

Le Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation a mis en...

SECTEUR DE LA SANTE : Inutile de vouloir cacher la Honte

SECTEUR DE LA SANTE Inutile de vouloir cacher la honte ! Depuis quelques jours, une vidéo...

SOFATO : des concentrés de tomate made in Burkina d’ici décembre 2021

L’usine de transformation de la tomate dénommée Société Faso Tomate (SOFATO) qui est une...

Burkina Faso : des secrétaires généraux du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) quitte le navire

OUEDRAOGO A. Rasmané, secrétaire Général provincial du YATENGA, KOALGA Eli (SG/OHG), BELEM Salif (SG/OULA),...

Deux mois après la mise en place du numéros vert des violences basées sur le genre, le ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Marie Laurence ILBOUDO/MARCHALL, a effectué une visite ce vendredi 30 avril 2021 au centre de prise en charge des victimes de violences basées sur le genre sis à Baskuy.

Cette visite a eu pour but de faire le rapport de la situation après 02 mois de lancement du numéro vert de dénonciation des cas de violences basées sur le genre. En effet plus de 400 cas d’appels téléphoniques ont été enregistrés. Au titre de violences physiques le centre a enregistré 76 appels, des violences psychologiques 141, des violences sexuelles 7 cas, 41 cas de violences culturelles enregistrés, 13 violences économiques/patrimoniales. Les autres appels c’est-à-dire les appels pour encourager l’initiative, prendre des conseils etc… C’est 157. Au total 435 appels.

Selon Mme KABORE/ZAGRE Mariam, responsable du centre, toutes les régions ont effectuées au moins un appel. « Le personnel composé d’une équipe pluridisciplinaire assure la permanence et la garde 24h/24h afin d’offrir un accompagnement permanent et rapproché aux victimes », a déclaré Mme KABORE.

A l’en croire depuis le lancement du numéro vert 30 victimes ont été hébergé au centre, 9 ont été retournés en famille.

Pour la ministre, la prise en charge de ces victimes se fait sur plusieurs volets : alimentation, sanitaire, psychologique, psychosociale, accompagnement judiciaire et juridique, médiation, retour en famille et référencement dans les services déconcentrés du Ministère en charge de la femme et autres structures habilités.

Avec les hommes de presse, madame Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL a visité les locaux du centre et s’est entretenue avec les victimes. Elle les a rassurées de sa solidarité en vue de leur permettre de renouer avec la vie.

Léa SAMA

Œil Du Faso

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

MESSAGE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE AUPRES DU PRESIDENT DU FASO CHARGE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE A L’OCCASION DE LA...

Notre pays le Burkina Faso, jadis considéré comme un havre de paix et de stabilité, fait face depuis 2016 à une crise multidimensionnelle marquée...

Burkina: Message du Médiateur du Faso aux communautés musulmanes et chrétiennes

  A l’occasion de la célébration conjointe de la fête de l’Aïd El fitr et de l'ascension, j'ai une pensée pieuse à l'endroit de l'ensemble...

PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le président français passe un message

Suite à la réélection de Patrice Talon à la présidence du Bénin, le président français, Emmanuel Macron lui a adressé un message. C'était le...

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts par...

Ce sont quatre (04) individus qui viennent d’être mis aux arrêts par la Police Nationale, à travers la Division des Investigations Criminelles (DIC) de...

Vous aimeriez aussi